serata di rientro !


Réservez votre soirée du samedi 19 octobre !

à 18h, conférence : afin de célébrer les 500 ans de la mort de Leonardo da Vinci (1452-1519) Cristina Farigu, historienne d'art et enseignante à l'Amicale vous a préparé une conférence  " Il rinascimento e Leonardo"

 

à 19h30 : Cena all'italiana ! Un repas généreux et très italien préparé par "i nostri cuochi" !

Réservations auprès de Roland 



Andiamo al cinema ! au katorza a quimper


Film de Pietro Marcello en VOST

D'après Dino Buzzati

Documentaire



la marche de l'histoire sur France inter - l'italie





aperitivo per iniziare l'anno


Grazie a tutti "belli e brutti "(ma siete tutti belli) ... ! di essere venuti ! Le foto e le ricette ! Buon appetito !

Télécharger
ricetta caponata_sito.pdf
Document Adobe Acrobat 48.3 KB
Télécharger
recettes_focaccia_bagnetto.pdf
Document Adobe Acrobat 34.4 KB


calcio quimper-italia


Le Quimper- Italia s'est doté d'un nouveau site internet …. Pour se tenir informé de l'actualité du club de l'Amicale 

visitez sans modération le site Quimper-Italia Calcio clic


siti internet da visitare


Deux sites amis de nos voisins proches à visiter sans modération pour se tenir informé de leurs actions :

Italia Morbihan à Lorient et il Gattopardo (Comité de jumelage avec Ciminno en Sicile) à Plougastel Daoulas


assemblee generale 2019


Grazie de essere venuti così numerosi ! 

Amicale Italia-Bretagne.   © Le Télégramme

Quatre-vingt-six familles adhérentes                                                                                                                               

L’assemblée générale de l’Amicale Italia-Bretagne, créée il y a 22 ans, s’est déroulée devant 50 personnes, samedi, dans son local de la vieille route de Rosporden. Actuellement présidée par Michele Cioce, qui envisage de « passer la main » l’année prochaine, l’AIB compte 86 familles adhérentes, un effectif stable. Et, comme l’annonce sa nouvelle plaquette, elle veut « favoriser les relations amicales entre les Italiens et toutes les personnes intéressées par l’Italie ». Car l’association est loin de ne compter que des Italiens parmi ses membres. De nombreux Français en font aussi partie. Ils se rassemblent autour de repas, de cours de langue, de projections de films, de football ou de théâtre. Les soirées « Ciné-Spaghettata », par exemple, proposent un film et un repas, tandis que la Béfana, en janvier, est avant tout un moment de joie et de surprises pour les enfants.

Cours de langue, cuisine, théâtre

La saison dernière, l’AIB a proposé deux conférences animées par Marc Barthélémy et trois repas ont été organisés. Le prochain est prévu le 19 octobre.

Cinquante-quatre personnes assistent aux cours d’italien, débutants et confirmés, animés par Cristina Farigu et Ludivine Cognec. Il y a aussi les cours de cuisine et la troupe de théâtre La Dolce Vita qui répète le vendredi soir au local. En février, un stage de théâtre, inspiré de « L’Insoutenable légèreté de l’être » de Kundera, avait été animé par Vincenzo Cirillo. L’association avait aussi fait venir l’humoriste Cesera Capitani, en mars, au théâtre Max-Jacob.

Cette saison, une équipe de foot féminin, dirigée par Gilbert Macrez, vient gonfler les rangs des nombreux footeux de l’AIB dont l’équipe masculine est engagée en championnat de R2. L’association prendra part au projet « L’Italie racontée aux enfants », déjà expérimenté à Pouldreuzic et Landudal, et s’adressant aux élèves de primaire sur un cycle de six semaines à partir de février. Mais, avant cela, l’association sera présente, le 21 septembre, de 14 h à 18 h, aux Jardins de l’Évêché pour le « goûter du patrimoine ».

Pratique Contact : tél. 06 86 11 54 21. Site : www.amicaleitaliabretagne.fr


parma capitale della cultura 2020



la gastronomie rapproche quimper et palerme


 

Des hôtels et l’office de tourisme Quimper Cornouaille accueillent à bras ouverts, depuis le 16 septembre et pendant quatre semaines, douze élèves du lycée hôtelier de Palerme

Quand la gastronomie et l’hôtellerie jettent un pont entre la Bretagne et la Sicile… Depuis le 16 septembre 2019, Riccardo Di Liberto

et onze de ses camarades du lycée hôtelier de Palerme sont accueillis à Quimper (Finistère). Âgés de 17 ans et 18 ans, ces jeunes filles et jeunes gens se destinent aux métiers de l’hôtellerie-restauration. Sur les bords de l’Odet, ils ont été intégrés au sein des équipes de sept établissements touristiques : l’office de tourisme Quimper-Cornouaille et les hôtels Ibis, Kyriad, L’Escale Océania, Le Mercure, Le Campanile et l’Océania. « Ils vont effectuer cent-vingt heures de stage », expose Gaetano Scurria, enseignant de français. « Et ils sont vraiment mis en situation », rebondit sa collègue, Cinzia Billa.

Visites et échanges

Gianluca Pasca, le directeur de l’Océania, dit avoir pris plaisir « à placer ces jeunes » en un temps record. Et se dit prêt à recommencer l’an prochain : « J’ai suivi ce parcours en Italie. J’aurais aimé, étudiant, pouvoir bénéficier d’une telle opportunité », commente-t-il.

Ce programme pédagogique, financé par les fonds européens et intitulé « Le goût du travail, l’art de l’accueil », comprend également un volet culturel : visites d’entreprises (cidrerie, biscuiterie, conserverie…), découverte de Concarneau et de Brest, échanges avec les élèves des sections hôtelières des lycées du Paraclet et de Chaptal, à Quimper.

« Deux régions à l’identité forte »

Les deux enseignants palermitains croient beaucoup en l’échange entre Bretons et Siciliens : « Deux régions à l’identité forte qui ont de nombreux points communs, relève Cinzia Billa. Ces identités sont un plus pour l’Europe. Nos élèves sont ceux qui pourront partager et préserver ce patrimoine. » Éric Vighetti, le directeur de l’office de tourisme Quimper-Cornouaille, poursuit :

« En Bretagne, nous mettons bien en avant notre langue, notre musique… La variété de l’offre culinaire et la concentration de chefs

étoilés sont également un aspect de notre patrimoine à faire connaître. »                                          Nelly Cloarec - Ouest France                        



tamburello e canto


Dimanche 27 octobre toute la journée, à l'amicale ( de 10h30 à 15h30, repas pris en commun), venez découvrir la tarantella avec Lucia Farella de Diaminè, et vous essayer à ses rythmes enflammés et  à ses mélodies sensuelles ...

Tous renseignements au 06 86 11 54 21 ou ici


le notizie dell'amicale




il ponte di genova


Ponte di Genova, Renzo Piano agli operai: "Siete i nostri acrobati, attenti a non farvi male"

 

"Costruire è un gesto di pace e di speranza, un gesto collettivo: costruendo nasce una cosa bellissima che si chiama solidarietà".

 



in edicola (en kiosque)


Hors-série « Le Monde » : De Garibaldi à Salvini, à la recherche d’une Italie paradoxale

 

La rédaction du « Monde » est partie sur les traces de ce pays doté d’une culture éblouissante mais percuté par une ruine économique et politique.

 



per farti sorridere (Svevo è tornato a roma ….)




da non perdere



Du 24 octobre au 24 février, le musée du Louvre organise une grande rétrospective consacrée à Leonardo da Vinci ; 120 oeuvres ( peintures, sculptures, dessins, manuscrits ...)

Après de multiples rebondissements, l'Uomo Virtuviano fera le voyage depuis la Galleria dell'Accademia di Venezia.


musee du louvre



Musée JACQUEMART-ANDRE, Paris

Du 13 septembre jusqu'au 20 janvier

 

La collection ALANA, chefs-d'oeuvre de la peinture italienne, conservée aux Etats Unis, est présentée pour la toute première fois : plus de 75 chefs-d’oeuvre des plus grands maitres italiens comme Lorenzo Monaco, Fra Angelico, Uccello, Lippi, Bellini, Carpaccio, Le Tintoret, Véronèse, Bronzino ou Gentileschi.
Cette exposition offre une occasion unique d’admirer pour la première fois des tableaux, sculptures et objets d’art jusque-là jamais été présentés au public.



Au Petit PALAIS, musée des Beaux Arts de la Ville de Paris, du 15 octobre 2019 au 20 janvier 2020, exposition Vincenzo GEMITO (1852-1929), le sculpteur de l'âme napolitaine.

 

La mostra parigina propone 120 opere tra disegni e sculture (tra questi il Medaglione con la testa di Medusa in argento dorato proveniente dal Getty Museum di Los Angeles, il Giocatore , il Pescatore Napoletano, la Testa di ragazzo dal Museo della Certosa di San Martino) che di fatto consentono di ripercorrere tutta la sua carriera. 

 

le site du Petit Palais pour la présentation de l'exposition


biennale venezia 2019



Après les mains géantes de la Biennale 2017, Lorenzo Quinn revient à Venise avec une œuvre encore plus gigantesque : 12 mains jointes géantes installées à l'Arsenal durant la Biennale d'Art 2019 :  "Se vogliamo cambiare il mondo, dobbiamo farlo insieme"


L'italie et les programmes tv et radio


les délices du piemont


A voir sur ARTE, disponible jusqu'à la fin de l'année ...

Une série appétissante en quatre volets sur les spécialités culinaires de la région italienne du Piémont


arte un jour en italie


La péninsule italienne s’étire sur 1 700 kilomètres, des Alpes à la Sicile, et ses territoires sont si distincts qu'il semble presque étrange de parler d'un même pays. Malgré ses deux faces opposées – le Nord, industriel et citadin, et le Sud, aride et défavorisé –, la Botte, aujourd’hui quatrième puissance économique d’Europe, puise sa force dans sa diversité et ses particularismes régionaux.


France 5


500 ans de passion. L’Italie en France, de la Joconde à Michel Platini

 

En replay sur France 5, émission présentée par l'historien Thomas Snegaroff.



le cinque terre




la voce del corpo !


La Radiotelevisione Svizzera Italiana intervista Luca Vullo sull'arte della gestualità che l'autore insegna con LA VOCE DEL CORPO in giro per il mondo!




leonardo da Vinci (1452-1519)



A 500 ans de la mort de Leonardo ….

Leonardo di Ser Piero, dit Leonardo da Vinci, naît le 15 avril 1452 à Vinci, petite ville de Toscane proche de Florence, des amours illégitimes d’un notaire, Ser Piero, et d’une paysanne. Après une éducation scolaire diversifiée, il commence sa vie d’adulte comme peintre dans un atelier florentin de grande renommée, celui de Verrocchio. A 26 ans, Léonard quitte son maître et a déjà acquis une belle réputation d’artiste peintre. 

Un artiste complet

Peintre, inventeur, ingénieur, scientifique, humaniste, philosophe, il est pour beaucoup un esprit universel, qui fascine encore cinq cents ans plus tard. Au passage du quinzième siècle au seizième, il illustre, et parfois incarne, la Renaissance, avec ses avancées dans le domaine artistique mais aussi dans les sciences . La suite de sa vie est marquée par une succession de déplacements, notamment à Milan où il s’occupe, entre autres, d’architecture militaire, d’horloges, de métiers à tisser, de grues ou d’architecture, tout en peignant. Célèbre, il parcourt le nord de l’Italie, appelé parCésar Borgia comme architecte et ingénieur militaire pour défendre les territoires conquis par le fils du pape Alexandre V.

À sa mort, en 1519, il lègue ses notes techniques à Francesco Melzi, son élève et compagnon fidèle, afin qu’elles soient publiées et rendues pour être utiles au plus grand nombre. Ce qui ne se fera que quatre siècles plus tard. Ces carnets, les célèbres codex, dispersés un peu partout, montrent un Léonard passionné de technique.

Un ami de la France

Il part pour la France en 1516 où son nouveau mécène et protecteur, le roi de France François 1er l’installe au Clos Lucé près d’Amboise. Il est « premier peintre, ingénieur et architecte du roi ». François Ier est fasciné par Léonard de Vinci et le considère comme un père. Léonard projette de construire un nouveau palais à Romorantin en détournant un fleuve dans la Sauldre.

Sentant venir sa fin, il fait son testament le 23 avril 1519 devant le notaire d’Amboise. Le 2 mai 1519, Leonard de Vinci est emporté par la maladie au Clos Lucé à l’âge de 67 ans.  Sa tombe est située à la chapelle Saint-Hubert, dans l’enceinte du château d’Amboise.

Léonard de Vinci, n’ayant jamais eu ni femme ni enfant, lègue son œuvre, pour les faire publier (ses manuscrits, carnets, et documents et ses instruments) à Francesco Melzi, son élève et disciple préféré.

Il donne à la France de nombreuses peintures parmi lesquelles la Joconde, la Vierge, l’Enfant et Saint Anne, le Saint Jérôme.


D'avril à décembre 2019 Turin célèbre les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci : expositions, conférences …. sans oublier la gastronomie italienne avec un "A tavola con Leonardo da Vinci "  !

 

Le programme est à découvrir ici

 


L’info en + : La technique de Léonard de Vinci est unique autant qu'énigmatique. Mais elle pourrait tout simplement être due à son strabisme. Un chercheur de Londres a noté ce défaut dans le regard de plusieurs de ses personnages (l'Homme de Vitruve, le Salvator Mundi...). Preuve que leur auteur souffrait peut-être lui aussi de strabisme ; une anomalie oculaire qui peut s'avérer fort utile pour un peintre et permet de mieux représenter les visages et objets en 3 dimensions.

 

Anne Donadini.

 

Le dernier secret de Léonard de Vinci

Dans le monde de Léonard, on distingue deux mystères. Ces tableaux bien repérés, dont on suppose qu'ils sont de lui, telle la "Joconde Nue". Et, à l'inverse, ces tableaux dont les scientifiques sont sûrs que De Vinci en est l'auteur... mais dont on ne retrouve pas la trace. De ceux-là, "la Bataille d’Anghiari" est peut-être le plus connu.

En 1503, le magistrat Soderini commande cette fresque guerrière à De Vinci pour orner les murs de la Salle du Conseil du Palazzo Vecchio, siège du gouvernement de Florence, et ainsi montrer sa puissance militaire aux invités. Pour assurer cette mission d’importance, le Maître de la renaissance teste un procédé nouveau contenant de la cire d’abeilles. Bien mal lui en prend : l’échec technique est visible, l’enduit ne tient pas, les couleurs bavent. Le peintre italien Vasari est rapidement sollicité pour repeindre le salon et masquer cette catastrophe inachevée. La "Bataille d’Anghiari" originale, qui n'est alors constituée que d'un groupe équestre de 6 mètres sur 4, disparaît.

C’est du moins ce que pensent les scientifiques jusqu’en 2018. Après des années de balayages laser, thermiques et radar, sa trace a été retrouvée… L’indice le plus évident était pourtant caché en haut à droite de l’œuvre, avec ces deux mots sibyllins : "Cerca trova"- cherche et trouve… Reportage d’Alban Mikoczy, Florence Crimon, Claudia Billi et Lorenzo Consolazione.



FUORISALONE - MILANO DESIGN WEEK

 

Léonard de Vinci est  mis à l’honneur dans le cœur de Milan, ville qui a eu le privilège d’accueillir l’artiste pendant la période la plus longue et plus féconde.

L’installation «AQUA, la vision de Leonardo » offre une expérience immersive sur et dans l’ancien canal de la Conca dell’Incoronata (via San Marco) le long du naviglio de la Martesana, que le Léonard Da Vinci a probablement lui-même projeté les plans.

Signée par l’artiste Marco Balich, l’installation est dédiée à l’étude de l’eau du génie italien. La Conca se voit recouverte d’une œuvre architecturale en forme de grand miroir d’eau.

A l’extrémité, un grand écran à LED offre une fenêtre sur la Milan du futur, alors que sous la structure, dans le canal, « les visiteurs pourront expérimenter la beauté, l’énergie et la forme de l’eau dans un environnement total qui les enveloppera dans l’image et le son grâce à l’utilisation de technologies avancées »

 



Connaissez-vous l'histoire du Spritz, boisson que vous sirotez quelques fois à l'amicale ?

 

Ecoutez la vidéo de la Società Dante Alighieri 



matera 2019 capitale europeenne de la culture


Le choix de Matera comme capitale européenne de la culture en 2019 est l’occasion de découvrir ou redécouvrir la ville troglodyte inscrite au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1993